Fermer
Demande de Réservation

Le Musée à la maison

Programmez un rappel
Programmez un rappel
Invitez un ami
Invitez un ami
Partagez

Découvrir Jean Paul Riopelle

En tout temps

L’année 2023 marquera le centenaire de la naissance de Jean Paul Riopelle. Le MNBAQ a été le premier musée à acquérir une de ses œuvres, en 1956. Il abrite aujourd’hui la plus importante collection publique d’œuvres de l’artiste, qui sera bonifiée et mise en valeur avec le futur Espace Riopelle. D'ici l’inauguration, nous vous proposons des contenus numériques pour découvrir l'univers du peintre et sculpteur.

 

Près de 450 œuvres en ligne

Le MNBAQ tient à rendre toujours plus accessibles les oeuvres au bénéfice des citoyens et ainsi faire connaître et promouvoir notre richesse collective. Explorez les œuvres de Riopelle faisant partie de la collection nationale où que vous soyez !

Explorer

Chronologie

  • 1923 – Jean Paul Riopelle naît le 7 octobre à Montréal, rue De Lorimier.
  • 1943-1946 – Riopelle étudie à l’École du meuble, où il suit l’enseignement de Paul-Émile Borduas. Il participe à la première exposition du groupe des automatistes à Montréal, en 1946.
  • 1947 – Riopelle rencontre André Breton à Paris. Il signe le manifeste surréaliste Rupture inaugurale.
  • 1948-1949 – Parution à Montréal, en août 1948, du manifeste Refus global, rédigé par Borduas; Riopelle figure parmi les 16 signataires. À la fin de la même année, il s’installe en France. Il tient sa première exposition individuelle à Paris, en 1949.
  • 1954 – Riopelle expose pour la première fois à la Galerie Pierre Matisse, à New York. Il participe également à la Biennale de Venise avec Paul-Émile Borduas et Bertrand Charles Binning.
  • 1962 – Riopelle représente le Canada à la Biennale de Venise. Il obtient un prix de l’Unesco. À la suite de cet événement, la Galerie nationale du Canada réalise l’exposition Jean-Paul Riopelle. Peinture et sculpture qui circulera dans différentes villes canadiennes et à Washington.
  • 1967 – Le Musée du Québec organise une rétrospective de son œuvre : Peintures et sculptures de Riopelle. À cette occasion, l’artiste offre au Musée du Québec le grand assemblage Sans titre.
  • 1974 – Riopelle se fait construire un atelier dans les Laurentides. Dès lors, il partage son temps entre la France et le Québec.
  • 1980-1982 – Le ministère des Affaires extérieures du Canada présente la grande exposition rétrospective Jean-Paul Riopelle : Peinture 1946-1977, en collaboration avec le Musée du Québec et le Musée national d’art moderne (Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, Paris). L’exposition voyagera en France, au Québec, au Mexique et au Venezuela.
  • 1981 – Le gouvernement du Québec remet le prestigieux prix Paul-Émile-Borduas à Riopelle.
  • 1991 – Le Musée des beaux-arts de Montréal organise l’exposition Riopelle à l’occasion de l’ouverture du pavillon Jean-Noël-Desmarais.
  • 1992-1996 – Riopelle réalise à son atelier de l’île aux Oies L’Hommage à Rosa Luxemburg, qui sera présenté, en 1993, chez Michel Tétreault Art International, à Montréal. Durant l’été 1995, l’imposant triptyque est exposé en France, au château de La Roche-Guyon, non loin de Paris, avec le concours du Musée du Québec. Celui-ci le présente à son tour en 1996, et l’événement attire pas moins de 33 000 visiteurs en l’espace de cinq semaines.
  • 2000 – En mai, le Musée du Québec consacre, en permanence, une salle à Jean-Paul Riopelle et à son œuvre.
  • 2002 – Jean Paul Riopelle meurt à l’Isle-aux-Grues, le 12 mars.
  • 2014 – Le 19 février 2014, Jean-Paul Riopelle. Métamorphoses, une exposition monographique consacrée à l’œuvre de Jean Paul Riopelle, est inaugurée dans le pavillon Charles Baillairgé du Musée national des beaux-arts du Québec.
  • 2016 – Le 24 juin 2016, l’œuvre L’Hommage à Rosa Luxemburg, déployée dans son écrin sur mesure, est inaugurée à l’ouverture du pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ.
  • 2017 – Pour la toute première fois dans l’histoire de l’art, un croisement inédit de l’œuvre de deux géants de l’art moderne, la peintre américaine Joan Mitchell (1925-1992) et l’artiste canadien Jean Paul Riopelle (1923-2002), est proposé dans l’exposition Mitchell | Riopelle. Un couple dans la démesure, présentée du 12 octobre 2017 au 7 janvier 2018 au Musée national des beaux-arts du Québec.
  • 2021 – Le Musée des beaux-arts de Montréal présente l’exposition Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones, qui entreprend ensuite une tournée canadienne l’amenant notamment au Musée Audain de Whistler, en Colombie Britannique, puis en Alberta et au Nouveau-Brunswick.

À l’aube des célébrations de son centenaire, la vision ambitieuse de l’artiste se concrétise plus que jamais avec la confirmation, le 2 décembre 2021, en collaboration avec le gouvernement du Québec, la Fondation Jean Paul Riopelle, de la réalisation de l’Espace Riopelle qui s’implantera sur ces mêmes plaines d’Abraham où Riopelle s’imaginait, dès les années 1980, installer sa future fondation.

 

Une oeuvre expliquée : Le Poisson

La série Une œuvre expliquée propose un regard nouveau sur une œuvre phare de la collection du MNBAQ. Dans cet épisode: Le Poisson, de Jean Paul Riopelle, vu par son ancien propriétaire, Me Marc Bellemare, et par Bernard Lamarche, commissaire au MNBAQ.

 

 

Activité de création : L'oiseau de Riopelle se multiplie à l'infini

Dans cette activité, réalisez un dessin par frottis inspiré de la démarche artistique de Jean Paul Riopelle que vous assemblerez pour créer une grande fresque à l'image de la célèbre œuvre L’Hommage à Rosa Luxembourg.

Découvrir

 

Balados : Riopelle et...

David Goudreault

Grand amateur d'art, romancier, poète et travailleur social, David Goudreault s'est présenté dans la salle auparavant consacrée à Jean Paul Riopelle avec une curiosité renouvelée et en est ressorti marqué par la démesure des œuvres de l'artiste.

Cliquez droit ici pour changer la couleur de fond

Bruno Marchand

Le maire de Québec s'est installé derrière notre micro. De Riopelle à Tire Le Coyote, sa passion pour les arts est particulièrement communicative !

Cliquez droit ici pour changer la couleur de fond

Yannick de Martino

Bien que très pertinent dans ses observations lors de la visite de l'exposition Métamorphoses de Riopelle, l'humoriste nous a avoué avoir trouvé difficile l'exercice de commenter des œuvres d'art sur le vif, se disant plus à l'aise avec la contemplation et la possibilité d'être habité par une émotion sans y mettre de mots. Une entrevue passionnante justement axée sur les émotions.

Cliquez droit ici pour changer la couleur de fond

Julie Lemieux

Celle que l'on a connu comme journaliste et conseillère municipale est aujourd'hui directrice régionale de Radio-Canada. Amoureuse de la ville de Québec, elle est aussi une grande amatrice de musées, espaces de découvertes dont elle fait un parallèle intéressant avec la plongée sous-marine. Découvrez pourquoi dans l'épisode.

Cliquez droit ici pour changer la couleur de fond

Voir tous les balados

 

Publication

La collection Riopelle du Musée du Québec : histoire brève et morceaux choisis

Cet ouvrage, remarquablement illustré, vous invite à plonger au cœur de l'œuvre de Riopelle. Une publication unique qui brosse une histoire brève des acquisitions d'œuvres de Riopelle par le Musée, de 1956 à 2002.

En savoir plus

 

Maurice Perron, Portrait de Jean Paul Riopelle (reproduction partielle), automne 1947, négatif, MNBAQ, Fonds Maurice Perron (P35.S25.Pa) © Avec l'autorisation de Line-Sylvie Perron

En tout temps

Infolettre

Une excellente façon de rester au courant des nouvelles, des événements et des activités.
Abonnez-vous à l’infolettre