Café El Pasaje, La Havane

Petite histoire (de l'art) par Michèle Grandbois, conservatrice de l'art moderne au MNBAQ
22 juillet 2014

Les recherches récentes révèlent que pendant la Première Guerre mondiale, James Wilson Morrice a exécuté plusieurs tableaux d’après des sources photographiques et des cartes postales. C’est le cas de Café El Pasaje, La Havane, œuvre réalisée à partir d’un cliché en noir et blanc pris en 1915.

Le véritable sujet en est la lumière éblouissante, captée de l’intérieur du café de l'hôtel El Pasaje [images d'archives de l'hôtel – blogue cubain]. De hautes arcades s’ouvrent sur l’avenue del Prado, bordée de maisons claires et d’arbres jaunes qui se découpent sur un ciel bleu vif et uni. Ce bleu azur est nouveau dans la palette de l’artiste, ce qui permet de dater ce tableau de 1918, alors que nous avions longtemps cru qu’il avait été peint en 1915.

Morrice était vraisemblablement passé à l'hôtel El Pasaje et ce souvenir se lit dans les traces du fusain sur la surface, dans la matière diluée qui laisse voir le grain de la toile, et dans les qualités uniformes du ciel et du feuillage moucheté des arbres. Sa composition accroît l'effet saisissant de la lumière captée à contre-jour par la photographie. Dans l'œuvre peinte, l'intérieur sombre du café est en opposition avec l'extérieur. Ce rapport montre la distance que Morrice prend avec Bonnard et Matisse, qui ont plutôt choisi d'éviter le contre-jour tranché. Chez eux, les compositions incluant une fenêtre proclament l'unité de l'espace chromatique en supprimant les effets naturalistes de l'ombre et les contrastes entre extérieur et intérieur. Notre peintre, au contraire, accorde une importance particulière à la lumière extérieure et il prend soin de marquer le contre-jour et les limites de l'espace intérieur.

James W. Morrice, Café El Pasaje, La Havane, 1918-1919. Huile sur toile. Musée des beaux-arts du Canada. Don de G. Blair Laing, Toronto, 1989

 
 

En savoir plus sur l'exposition Morrice et Lyman en compagnie de Matisse.

Participez aux activités entourant l'exposition!

 

1 Commentaire

Commentaire très intéressant

Louise Corbeil

Laissez votre commentaire