Nouvelles par MNBAQ
1 septembre 2020

Le Musée national des beaux-arts du Québec, en collaboration avec RBC Fondation, son partenaire financier, est heureux de dévoiler le lauréat de la quatrième édition du Prix en art actuel du MNBAQ, l’artiste Stanley Février, qui remporte ainsi ce prix bisannuel unique au Canada.

La prestigieuse récompense comprend l’organisation d’une exposition solo au Musée, une publication de nature rétrospective, ainsi que l’acquisition d’œuvres de l’artiste pour la collection du MNBAQ, à hauteur de 50 000 $. Stanley Février était en lice aux côtés de Chun Hua Catherine DongChloë Lum et Yannick DesranleauMarigold Santos et Walter Scott. Le jury a exprimé son déchirement à choisir un lauréat tant la pratique de chacun de ces artistes est saisissante.

L’art, vecteur de changement

Pour Stanley Février, l’art est un agent de transformation sociale. Ses œuvres, dit-il, « portent une réflexion sur la condition humaine du 21e siècle et sur la valeur de la vie dans le contexte de globalisation ». Février s’intéresse « profondément à la fragilité psychologique et physique des êtres humains ». Les drames environnementaux et humains actuels sont des thèmes qui traversent l’entièreté de sa pratique, notamment la brutalité policière, la santé mentale, le désarmement citoyen, les migrations de masse et les enjeux liés à la surconsommation. Face à ces questions de première importance, en lien avec des enjeux politiques, raciaux, humains et culturels, qui secouent les sociétés dans le monde, le travail de Stanley Février vibre avec un à-propos que les membres du jury ont voulu saluer.

Le travail de ce dernier aborde une étendue de pratiques et de réflexions sur l’état du monde qui sont des plus renversantes. La dénonciation de la violence au cœur de la pratique de Stanley Février et sa prise en charge d’enjeux sociaux difficiles résonnent avec la vision de notre institution. L’arrivée d’œuvres de Stanley Février dans la collection du Musée saura faire écho avec les œuvres qui la composent, autour de considérations formelles, sociales et artistiques.

Une collection en mutation

« Depuis quelques années déjà, le MNBAQ pose des gestes concrets pour améliorer la représentativité de la collection nationale, en regard du Québec d’aujourd’hui, c’est ainsi qu’un meilleur équilibre – des genres, des générations et des pratiques artistiques – est visé ainsi qu’une présence accrue des artistes racisés et d’origines culturelles diverses, des Premières Nations, des Métis et des Inuits », de dire Annie Gauthier, directrice des collections et des expositions au MNBAQ. « La pratique de Stanley Février avait retenu l’attention des équipes du Musée bien avant la tenue du jury pour l’octroi du Prix en art actuel du MNBAQ. D’ailleurs un travail de longue haleine sera entrepris avec cet artiste, qui aborde les enjeux d’actualité de front, tout en nous permettant de faire plusieurs recoupements avec des œuvres historiques de la collection. »

Le jury de cette quatrième édition était formé d’Eunice Bélidor, directrice de la Galerie FOFA de l’université Concordia et membre du comité externe d’acquisition du MNBAQ, de Marie-Hélène Audet, chef du Service de la médiation du MNBAQ, d’Annie Gauthier, directrice des collections et des expositions au MNBAQ, et de Bernard Lamarche, responsable du développement de la collection et conservateur de l’art actuel (2000 à ce jour) au MNBAQ. Les membres du jury tiennent à féliciter les finalistes de cette édition, dont le travail captivant a nourri les discussions tout au long du processus, alors que chacun soulève des considérations marquantes sur le corps social, le confinement et le corps défaillant, l’immigration, la construction de l’identité, l’inclusion et le milieu de l’art. 

Biographie de Stanley Février

Né en 1976 à Port-au-Prince, Stanley Février est un artiste québécois multidisciplinaire établi à Longueuil, à proximité de Montréal, depuis plus de 20 ans. Février a d’abord été travailleur social, avant de toucher progressivement à l’art et de finalement devenir artiste à temps plein en 2012. Les deux pratiques sont aujourd’hui indissociables. En 2018, il obtient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de la Faculté des arts de l’Université du Québec à Montréal. Dans sa pratique, Février touche à la photographie, à la numérisation, au dessin, à l’installation et à l’assemblage, à la sculpture ainsi qu’à l’art participatif et à la performance. Février a réalisé depuis 2007 plus de 20 expositions individuelles et il a participé à une quinzaine d’expositions collectives, et ce, dans plusieurs villes du Québec, à Ottawa, ainsi qu’à l’international : aux États-Unis, à Cuba, en France, en Allemagne, en Espagne, en Bulgarie et en Chine.

2 Commentaires

FÉLICITATIONS À STANLEY FÉVRIER POUR SA CONSTANCE, SON COURAGE ET SON TRAVAIL!

Vincent Arseneau

Félicitations Stanley Février. Votre persévérance et votre ardeur dans le travail accompli porte fruit. Onè e respè cher compatriote.

Enock Zamor

Laissez votre commentaire